PROGRAMME SIREME – SUIVI ET INVENTAIRE DES RÉCIFS CORALLIENS DE MAYOTTE ET DES ÎLES EPARSES (2017)


 

Devant l’augmentation des pressions anthropiques et des phénomènes de blanchissement, le suivi des récifs coralliens est devenu un outil majeur pour comprendre leur évolution à travers le monde et les gérer au mieux, notamment via la mise en place du GCRMN. Les Aires Marines Protégées (AMP), aussi reconnues comme des instruments privilégiés de gestion, ont vu leur surface augmenter suite au Sommet de la Terre de Johannesburg en 2002. Depuis cette date, les pays de la région Océan Indien ont renforcé la mise en protection des récifs coralliens et un réseau des gestionnaires s’est mis en place aussi bien au niveau national sous l’impulsion d’IFRECOR, qu’international notamment à travers l’appui de la Commission de l’Océan Indien (programme RAMP- COI). Ce réseau a pour objectifs d’identifier les sites prioritaires d’intérêt majeur pour la conservation de la biodiversité et de mobiliser les institutions et la société civile en faveur des AMP, pour faire émerger une dynamique régionale de conservation de la biodiversité et des ressources marines récifales. Dans le Sud-Ouest de l’Océan Indien, Mayotte et les îles Eparses constituent des écosystèmes tropicaux exceptionnels de par la biodiversité associée à leurs récifs coralliens et leur suivi est essentiel.

Le programme SIREME porté par l’IRD, et dont l’association a rempli une action, avait pour objectif de synthétiser les travaux de terrain, de comparer les différentes données acquises dans le cadre de ce programme et des programmes antérieurs, d’analyser l’ensemble des données dans le but de suivre l’évolution des communautés des Iles Eparses et d’apporter des recommandations pour la gestion durable de ces écosystèmes à travers la définition de zones prioritaires pour la conservation.

Le rôle de l’association dans ce programme a été de :

1) Traiter les données SIREME (analyse de la qualité et quantité des données).

2) Analyser statistiquement les données SIREME : structure de taille et indicateurs d’abondance.

3) Rechercher les indicateurs pour la gestion durable des espèces.

4) Produire un rapport de synthèse.

La synthèse des résultats apportés dans ce programme sont disponibles dans le rapport d’activités 2017-2018. Le rapport complet du programme SIREME est également disponible à ce lien.

Collaborations:

Financeurs: